La politique de l’arbre

« La forêt urbaine est une richesse collective ».

Partant de l’idéé que les arbres représentent une de richesses de notre ville, la Ville de Saint-Lambert adopte en septembre 2012 «La politique de l’arbre de Saint-Lambert », issue du plan de développement durable.

La forêt urbaine augmente considérablement notre qualité de vie, « en régularisant les températures locales et le vent, en améliorant la qualité de l’air et en diminuant les bruits du vent et de la circulation » d’un côté et elle représente, par sa richesse en espèces, « un élément architectural et esthétique de premier plan à Saint-Lambert ». (p.3)

Par l’adoption de cette politique, la ville assume le rôle de leader et garantit la protection du « patrimoine arboré », en s’engageant: « à maintenir des surfaces boisées dans les parcs municipaux et les espaces verts, à appliquer l’intégralité des mesures de protection de l’arbre dans la règlementation municipale, à créer un environnement de qualité pour les arbres dès leur plantation; à développer la végétation au pied des arbres ». ( p.5 et p.7)

La ville s’engage aussi à inventorier son patrimoine arboré et réaliser une carte avec les arbres remarquables qui seront répertoriés « selon des critères spécifiques : beauté, dimension remarquable, rareté botanique, âge et lien avec le patrimoine ». (point 7, p.8)

Le Maire de Saint-Lambert à cette date, Monsieur Philippe Brunet, nous lance un message important qui nous rappelle notre responsabilité envers les générations futures, comme citoyens et élus également:

« Collectivement, nous avons la responsabilité de maintenir et d’améliorer notre forêt urbaine afin que les générations futures bénéficient de la qualité de vie à laquelle elles ont droit.

Ensemble, veillons à notre richesse, nos arbres! » (p. 1)

Le document de « La politique de l’arbre de Saint-Lambert ».